St Cirq Lapopie

St Cirq Lapopie

Saint Cirq Lapopie fait partie des plus beaux villages de France. Niché à 100 mètres au dessus des falaises le long du Lot, ce village aux allures médiévales est si joli qu’il a été élu village préféré des Français en 2012.

 

Se rendre à St Cirq Lapopie

 

Aller à Saint Cirq Lapopie en voiture

Vous y serez en 10 à 15 minutes depuis nos gîtes situés à Cabrerets.

A St Cirq Lapopie, diverses aires de stationnement sont disponibles (gratuites en hiver, prix unique de 6€ en saison). Un parking gratuit est disponible en bas du village vers le camping, depuis lequel vous aurez 15-20 minutes de marche pour monter au village.

Si vous avez la chance de visiter hors saison, alors le parking P4 « Village » ne sera pas complet et sera le plus proche (pour cela, suivez les flèches, il faut dépasser le village, continuer sur la colline, pour ensuite trouver l’entrée qui vous y amènera).

Pendant la saison estivale, il est fort probable que vous ayez à faire quelques pas pour rejoindre le village. Les capacités des parkings vous permettront de voir où vous trouverez à  stationner.

 

Rejoindre Saint Cirq Lapopie à pied par le Chemin de Halage

Vous aimez marcher, découvrir un endroit insolite et profiter d’un paysage unique ? Alors vous adorerez vous balader le long du Lot depuis Bouziès pour rejoindre St Cirq Lapopie !

Ce chemin vous prendra un peu plus d’une heure. Vous passerez alors par l’impressionnant sillon du Chemin de Halage de Ganil, creusé dans la falaise sur 300 mètres, avec 2 mètres de hauteur.

Vous découvrirez sur ce chemin un superbe bas-relief… Mais je ne vous en dis pas plus, cliquez pour mieux découvrir le Chemin de Halage entre Bouziès et Saint Cirq Lapopie, qui mérite bien sa propre page !

Il est à noter que vous pouvez faire un aller à pied, et l’autre en bateau.

 

Prendre le bateau pour Saint Cirq Lapopie

Promenez-vous en gabare sur le Lot ! C’est un point de vue fantastique pour admirer Saint Cirq Lapopie.

Les Croisières de St Cirq Lapopie vous proposent plusieurs formules de balades sur l’eau, dont la croisière RANDO qui vous permet de mettre pied à terre pour aller visiter la cité puis de revenir à pied par le chemin de halage. Vous préfèrerez peut-être également réserver le retour en gabare.

 

Saint Cirq Lapopie © Lot Tourisme - J. Van Severen

 

Que voir à Saint Cirq Lapopie ?

Profiter de ce beau village, c’est avant tout flâner tranquillement. Mais je vous conseille de vous rendre à l’Office du Tourisme afin d’obtenir un guide de visite gratuit.

On découvre à pied ce petit village pentu accroché à la falaise au dessus du Lot. Partiellement classé monument historique, c’est un délice pour les yeux.

Ses étroites rues pavées et ses façades médiévales du 14ème siècle, ses belles portes en bois, ses colombages et pierres taillées, les toits pointus, tout ici est joli et harmonieux.

De nombreuses petites boutiques artisanales émaillent les ruelles : potiers, bijouteries, tourneur sur bois, produits locaux…

 

Les monuments religieux de Saint Cirq Lapopie

  • Eglise Saint Cyr et Sainte Julitte, du 15ème siècle, classée monument historique.
  • Plusieurs chapelles : chappelle basse du chemin de croix, chapelle des mariniers, chapelle du cimetière, et chappele Sainte Croix de St Cirq Lapopie.

 

Le patrimoine civil de St Cirq Lapopie

  • Ruines de 3 anciens châteaux
  • Musée Rignault
  • Les Maisons Daura, avec exposition d’artistes contemporains

 

L’histoire de Saint Cirq Lapopie

 

On trouve le nom de Saint Cirq Lapopie dès 1269, alors citée sous le nom latin Sancti Cirici de la Papia. L’église paroissiale honore Saint Cyr, jeune martyre chrétien du début du 4ème siècle, et sa mère Sainte Julitte ou Juliette.

 

L’évolution du fort de Saint Cirq Lapopie

Le premier château fut construit par Oldoric, Vicomte de Saint Cirq. Bien placé, il permettait d’éviter les invasions.

Trois familles seigneuriales se partageaient alors le fort : les Lapopie, les Gourdon, et les Cardaillac. Ces familles y ont construit leurs châteaux, dont on trouve encore des vestiges : une tour du 13ème siècle, un corps de logis et une enceinte autonome de fin 13ème – début 14ème siècle.

  • Le château des Lapopie était situé sur la plus haute partie rocheuse, dite « Rocher de la Popie ».
  • Les Gourdon auraient quant à eux construit une tour.
  • Tandis que le château des Cardaillac se trouvait plus bas.

C’est au 15ème siècle que les familles abandonnèrent leurs châteaux.

 

Un moyen-âge florissant

De nombreuses maisons saint-cirquoises ont été construites entre le 13ème te le 16ème siècle. Elles sont généralement étroites, et possèdent un toit caractéristique à tuiles plates.

Autrefois, les artisans faisaient la richesse de Saint Cirq Lapopie. Les ateliers de chaudronniers, tourneurs sur bois dont les fameux « roubinetaïres », et peaussiers se succédaient dans les ruelles.

Les tourneurs sur bois « roubinetaïres » de St Cirq fabriquaient des robinets de tonnellerie en bois de buis, qui servaient pour les tonneaux de vin de Cahors. On ne comptait pas moins de 38 tourneurs sur bois à St Cirq Lapopie ! De nos jours, il en subsiste un que vous pouvez visiter dans le bourg.

 

Tourneur sur bois roubinetaïre Saint Cirq Lapopie
Tourneur sur bois roubinetaïre Saint Cirq Lapopie

 

Une activité batelière importante

Au pied des falaises, le Lot voyait passer de nombreuses embarcations qui descendaient puis remontaient. Elles descendaient le Lot en direction de Bordeaux pour acheminer des céréales, vins de Cahors ou encore du tabac. Au retour, elles transportaient du sel, des poissons séchés, et divers produits manufacturés.

La remontée était fastidieuse, et obligeait à passer d’une berge à l’autre. C’est à la moitié du 19ème siècle que les haleurs creusent la falaise entre Bouziès et St Cirq Lapopie pour faciliter la remontée du Lot des bateaux à fond plat. Ils tirent ces bateaux à la force des bras ou avec l’aide de chevaux.

 

Personnalités connues de Saint Cirq Lapopie

  • André Breton, poète et écrivain, un des fondateurs du surréalisme
  • Pierre Daura, artiste peintre espagnol
  • Paul Paquereau, peintre et décorateur de théâtre
  • Henri Martin, peintre post-impressionniste
  • Gérald Miquel, ancien Président du Conseil Général et Sénateur du Lot